Annoncer un cancer : Diagnostic, traitements, rémission, by Marie-Frédérique Bacqué

By Marie-Frédérique Bacqué

Si le melanoma fait encore de l’annonce de los angeles maladie un v?ritable choc, l. a. pratique d’une relation plus humaine du m?decin et des soignants contribue ? l’att?nuer. Quatre ans apr?s l. a. mise en position du dispositif d’annonce en France, o? en sommes-nous et quelle est los angeles belief des sufferers et des soignants ? Cet ouvrage collectif associant des sp?cialistes de diff?rents horizons impliqu?s dans l’annonce d’un melanoma, oncologue, psychologue, psychiatre, m?decin g?n?raliste, infirmi?re, mais ?galement sufferer et blogueur, permet au lecteur de r?fl?chir et surtout de mettre en pratique des exp?riences. L’objectif ?tant de consolider une voie d'?changes avec les sufferers pour l. a. r?v?lation l. a. plus respectueuse et facilitatrice attainable d'une maladie grave. Il est ?galement abord? los angeles query de l’annonce d’une rechute, d’un nouveau traitement ou m?me d’une r?mission qui n?cessite aussi une pr?paration et un accompagnement.

Show description

Read Online or Download Annoncer un cancer : Diagnostic, traitements, rémission, rechute, guérison, abstention... PDF

Best french books

Parlons Télougou

Par le nombre de ses locuteurs (70 thousands de personnes) le télougou est l. a. deuxième langue de l’Union indienne, et los angeles première de los angeles famille linguistique dravidienne. Elle est aujourd’hui langue officielle de l’État d’Andhra Pradesh dont los angeles capitale Hyderabad se situe aux confins de l’Inde du nord et du sud.

Additional resources for Annoncer un cancer : Diagnostic, traitements, rémission, rechute, guérison, abstention...

Example text

L’âge moyen des répondants est de 70 ans, la plus jeune ayant 37 ans et le plus âgé 92. Ce sont des ordres de grandeur aisément compatibles avec la plupart des observations, où environ la moitié des diagnostiqués ont 70 ans (âge médian). Il existe certes des cas pédiatriques, mais ils sont très peu nombreux (moins de 2 pour un million d’enfants). Dans le vocabulaire courant, qui choque souvent les patients lors de l’annonce, c’est « une maladie de vieux ». En liaison directe avec leur âge, près de 9 répondants sur 10 n’ont pas d’activité professionnelle (essentiellement des retraités) et les trois quarts vivent en couple (essentiellement des gens mariés).

D’où une réaction qui diffère 28 Annoncer un cancer d’un patient à l’autre : neutre « ne sachant pas exactement ce que j’avais comme maladie et étant ignorant de ce que je pouvais avoir, j’étais indifférent », négative : « froid, je n’ai pas compris la maladie », « je connaissais mal cette maladie et en ai eu aussitôt une impression très péjorative », ou décidée : « c’est pourquoi je me suis adressé au docteur X à l’hôpital Y ». Cinq enquêtés font état de réactions diverses pour caractériser leurs sentiments.

Il est clair que barrer l’entrée du conjoint ou de l’ami aura un effet désastreux, c’est donc après le début de la consultation que l’on pourra proposer d’aborder « des questions personnelles de santé, qui parfois sont intimes et qui nécessitent que le patient soit seul avec son médecin ». S’il est clair que le patient « n’a rien à cacher à son épouse », le médecin pourra plus tard proposer cette consultation en duo. Les couples d’une certaine génération (jusqu’à la génération d’après-guerre) sont pour la plupart forgés sur un modèle paternaliste, mais dans lequel, à partir de la soixantaine, l’épouse exerce un fort ascendant sur son conjoint.

Download PDF sample

Rated 4.26 of 5 – based on 11 votes

About admin